Retour sur le duathlon des coteaux Sézannais avec un dossard #1 à honorer

Je vous ai laissé début mars alors que je reprenais enfin une activité quasi normale. Etant bien freiné pour le reste ma natation était aussi bonne qu’elle ne l’avait jamais été (à mon humble niveau dans cette discipline), le vélo n’était plus trop douloureux et en course à pieds je tâtonnais juste avec des alternances marche/course pour réhabituer le bonhomme et plus particulièrement le genou droit à la discipline.

Cette prudence m’a amené jusqu’au 23 mars, date à laquelle j’ai pris le départ du Bike & Run de Varennes Vauzelles avec mon ami de Sens Triathlon (mais originaire de Nevers) Nicolas Rousset. Je n’avais jamais fait de Bike & Run mais vu que je ne faisais que de l’alternance marche/course à l’entraînement l’idée de remplacer la marche par le vtt pour faire vtt/course le temps d’une épreuve (46mn) ne m’a pas déplu. Même si nous finissons un peu loin (4ème à presque 2mn) nous avons bien rigolé et c’était bien là l’essentiel. De plus ça m’a redonné un peu confiance dans mon genou "essui-glacé" tout l’hiver tout comme l’envie de recourir un peu plus vite. C’est donc là que j’ai décidé d’arrêter l’alternance pour enfin recourir à 100% lors de mes sorties mais toujours à des doses "homéopathiques" et sans aucune intensité.

Au 6 avril soit le dimanche avant le duathlon de Sézanne ma plus longue sortie comptabilisait 45mn, par contre j’étais de retour à mon niveau vélo donc presque mûr pour le duathlon. Pour reprendre confiance j’ai effectué ce jour là une compétition à pieds très près de la maison "Tout Urzy-Guérigny court" que j’ai remporté assez facilement, 9,5 kilomètres (mi-route / mi-chemin) franchement difficiles qui m’ont fait une bonne séance d’autant qu’avec les deux tours de récup j’ai ce jour là atteint les 1h00 d’entraînement CAP dans la même journée, une première depuis… l’Ironman Arizona quasi 6 mois plus tôt (comme le temps passe vite !!!). Petite "diapo" de cette course avant de parler de Sézanne :

20140406_cap_urzy_4_photos_un_passage

Voilà donc comment je suis arrivé à Sézanne, sans "réelle" compétition dans les jambes autre qu’un Bike & Run et une petite CAP (mes deux seules séances d’intensité à pieds entraînements et compétitions confondus en fait), confiant sur mon niveau à vélo, impatient de me tester vraiment à pieds mais pas sûr de moi sur l’ensemble quand même d’autant que la start list et le parc à vélos plein (amplement mérité quand on voit le boulot effectué par le comité d’organisation) laissaient présager d’un niveau bien plus relevé que l’an dernier. Contrairement à l’an dernier je n’ai pas fait la route (6h aller-retour dans la journée tout de même) tout seul puisque Nicolas Girard de l’ASAV triathlon s’est joint à moi, cool d’avoir de la compagnie !

Au retrait des dossards on me confie le numéro 1 en tant que vainqueur sortant, une petite pression supplémentaire, avec ce sticker sur le vélo mon tout nouveau Look 596 2014 assemblé dans la semaine et essayé pour la première fois la veille est bien observé et bien évidemment le sympathique speaker "lopapy" vient me demander mon sentiment dans l’aire de transition. Ma stratégie n’a je pense surpris personne et elle n’était même pas un secret puisque je l’ai annoncé avant le départ : "rentrer le moins loin possible dans le parc après le premier 10km, revenir en vélo et si possible prendre la première place avec un peu d’avance ce qui devrait me permettre de gérer la seconde course à pieds de 5km". Souvent les stratégies ne demandent qu’à être changées en cours de route alors qu’en fut-il cette fois ? La réponse en vidéo (cool d’avoir la télé locale sur cette épreuve :-) ) !

La vidéo résume assez bien la course mais je vais vous donner quelques détails quand même car ce ne fut pas aussi facile qu’il n’y paraît sur un court résumé.

Première CAP (courbe ici) : 10km tout rond (bravo à l’orga pour la précision !) soit deux tours du parcours de 5km, chaque tour comprend une portion d’herbe fleuretant avec le kilomètre soit pas loin de 2km d’herbe sur le 10km, par ailleurs le parcours est vallonné et propose deux virage à 180° qui cassent nettement la vitesse. Le départ donné je me contente de rester placé mais de suite un "OVNI" sort du lot : Marc André Tounerie, je ne le connaissais pas et à priori les autres non plus, nous savons maintenant que c’est normal puisque c’est un bon coureur à pieds en pleine reconversion dans le triathlon. Son allure me semble un peu supérieure à ce que je pense raisonnable pour faire un bon vélo derrière… ceci étant dit ne faisant qu’un vrai duathlon par an je peux me tromper. Je prends quand même le pari de le laisser partir (bien que ça m’ait démangé d’aller le rechercher à un moment…), la bonne nouvelle c’est que cette allure a fait exploser l’énorme équipe de Troyes (TOS) puisque seul Greg Zieba reste presqu’au contact du petit duo formé de Thomas Comptdaer et moi (comme l’an dernier à la fin de la première CAP). A la différence de l’an dernier, je finis le 10km en 33mn49s contre 35mn16s. Le premier est passé en 33mn02s, sur duathlon sans drafting c’est assez énorme !

Vélo (courbe ici) : 40km sur deux tours très vallonnés. Ma transition est complètement ratée (ma seule erreur de la journée heureusement), je n’arrive pas à mettre mes chaussures, j’appuie sur un bouton sans faire exprès sur le Garmin en le passant du poignet au cintre ce qui m’oblige à le remettre à zéro pour enregistrer la partie vélo et pendant ce temps là Thomas prend 200-300m d’avance et bien sur notre grand coureur à pieds est loin devant. Une fois le ménage fait avec mes chaussures et le Garmin, je me mets dans l’allure et après 7km je prends la tête de la course, je ne relâche pas pour autant mon effort et me dis que si je dois décourager du monde dans le premier tour j’ai une bonne opportunité pour le faire. Je vais effectivement en décourager DEUX : 1) ma jambe droite, 2) et ma jambe gauche… mes adversaires à priori pas tant que ça ;-). Deuxième tour plus difficile en vue, les montées me paraissent un peu plus longues mais je m’accroche pour garder mon avance, il sera bien un peu moins bon que le premier mais finalement à la hargne je m’en sors bien, je pose le vélo avec à priori un peu plus de 2mn d’avance sur le train rouge du TOS qui a également dépassé Marc André Tounerie.

Seconde CAP (courbe ici) : un tour de 5km, mon avance est suffisante pour contrôler, je suis cependant un peu inquiet au demi-tour de voir que "l’OVNI du jour à pieds" a repris la seconde place, ça se passe heureusement assez loin derrière moi mais je me méfie, des fois qu’il ait en réserve 2km à 25km/h de moyenne. Ce ne fut pas le cas et je peux savourer ma victoire en relâchant dans le final pour m’imposer avec 1mn50s d’avance. Un petit regard vers le ciel en passant la ligne, ma venue à Sézanne m’a rappelé qu’en 2013 je n’avais failli pas venir puisque mon père était dans le coma toute la semaine précédant la course (il en était sorti le vendredi), cette année il n’est plus là, je ne vais pas faire le grand sentimental à chaque course mais c’est ma première belle victoire depuis son départ et celle là est pour lui. Quelques minutes plus tard j’ai l’occasion d’encourager mon ami Nico dans le final qui arrive pour la 30ème place avec une bien belle foulée, super performance pour lui qui débute et nous repartons ainsi tous les deux amplement satisfaits de notre journée en terre champenoise. Résultats complets ici –> pour info le niveau était bien plus relevé que l’an dernier, mon temps fut 4mn04s plus rapide cette année (mêmes parcours et conditions similaires) et mon temps de l’an dernier ne m’aurait octroyé qu’une 6ème place cette année ! A ce rythme de progression je ne gagnerai pas l’an prochain ! ;-)

La saison est maintenant bien lancée et il n’y a plus qu’à patienter jusqu’à l’arrivée des triathlons (ouverture à Cepoy – Montargis le 4 mai), reste donc d’ici là un week-end de Pâques sagement à la maison puis dans deux semaines le 10km FFA de Sermoise pour tenter d’aller chercher un nouveau record personnel sur la distance.

Encore merci pour l’accueil de l’orga et tous les encouragements à Sézanne, c’était vraiment une super journée ! :-)

Pyf

Ps : et bravo à mon copain Denis Chevrot, 2ème du 70.3 Malaisie pendant ce temps là ! La classe internationale ce Denny’s !

About these ads
Cette entrée a été publiée dans Récits de courses. Bookmarquez ce permalien.

Une réponse à Retour sur le duathlon des coteaux Sézannais avec un dossard #1 à honorer

  1. Jérôme dit :

    BRAVO Pyf ! Retour gagnant. Très beau résumé et belle vidéo : la classe sur le vélo. Cela paraît facile en te regardant … ;-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s