Championnat de Bourgogne XC à Givry

Ce week-end a eu lieu à Givry, près de Chalon-sur-Saône, le championnat de Bourgogne de VTT Cross-Country.
 
Les deux semaines séparant la World Cup en Grèce et ce championnat n’ont pas été faciles à gérer puisqu’il m’a fallu tout d’abord retomber un peu de mon petit nuage, et ensuite attendre que mon genou droit douloureux suite à cette course ne se calme pour pouvoir reprendre l’entraînement correctement.
Du coup la semaine de récupération que j’avais prévue avant ce championnat de Bourgogne est passé à la trappe puisque je ne me voyais pas reprendre l’entraînement sérieux le dimanche pour arrêter le lundi.
Je me suis donc entraîné dur jusqu’au mercredi (j’ai beau savoir qu’en vélo il ne faut jamais essayé de rattraper le temps perdu… je retombe souvent dans ce travers), n’ayant pas réussi à aller jusqu’au jeudi comme prévu : le manque de petits moments pour récupérer me coûte souvent très cher !
 
Etant très mal jeudi et vendredi, je décide de ne rien faire du tout… je parle sur le plan sportif, parce que pour le reste il y a bien sur le boulot, les courses, les lessives, etc.
Je refais un petit tour samedi et je suis inquiet de voir que je n’ai toujours pas récupéré, il me reste alors une nuit, pourvu que cela passe !
 
Et nous voilà donc dimanche 21 mai. Patrick, mon président de club, et sa fille Mélodie qui participera à la course minime passe nous chercher Bruno (mon collègue de club qui roule en Master 1) et moi. C’est la première fois que Patrick vient sur une course VTT, cela fait donc très plaisir de voir que les résultats de Jean-Mi (en junior), Bruno et les miens lui donnent envie de voir à quoi notre beau sport ressemble (ça change un peu de la route, hein Patrick… Rires).
 
Le seul hic dans ces départs à plusieurs, c’est qu’on arrive quasi toujours plus tard que prévu, et ce déplacement ne dérogera pas à la règle. Nous sommes sur place à 13h30 pétante pour un départ à 14h30. Juste le temps pour moi d’aller prendre mon dossard et de reconnaître le parcours d’un peu plus de 10km.
 
Un petit mot sur le parcours, mon impression fut très positive dès la reconnaissance : pas plus de 50m de route, plusieurs bosses vraiment très difficiles (très pierreuses) et deux magnifiques descentes (la première boueuse et la seconde sèche) qui une fois n’est pas coutume permettront de créer de vrais écarts pendant la course. Je suis heureux de voir que le mauvais temps de ces derniers jours n’a finalement pas fait plus de dégâts que cela, il y a bien une partie boueuse en forêt, mais je m’attendais vraiment à pire. D’ailleurs ne sachant pas trop à quoi m’attendre j’avais monté un pneu typé boue à l’avant et un pneu pour terrain sec à l’arrière, j’étais ainsi certain d’en avoir un des deux qui conviendrait, restait à savoir lequel.
 
Je reviens de la reconnaissance juste à temps pour retirer jambières et veste, et l’heure est à la mise en grille. Je fais apparement toujours parti des inconnus puisque l’on m’appelle environ en 15ème position et donc en deuxième ligne. Moi qui ai pris pour habitude de faire les départs, je me sens un peu frustré sur cette deuxième ligne et j’arriverai finalement à me faire une petite place sur la première (merci aux autres concurrents de m’avoir fait cette place, c’était très sport de leur part).
 
Le départ est donné, et j’utilise cette place en première ligne à bon escient puisque j’arrive en tête dans le premier virage faisant suite à la courte mais raide bosse de départ.
La suite de la course ressemble étrangement à la coupe de Bourgogne de Semur-en-Brionnais du 1er mai, à savoir que nous nous retrouvons vite à trois en tête avec Simon Raymond et Olivier Galli (tous deux en catégorie espoir 19-22 ans), et je suis donc le seul "vieux" de la catégorie sénior (23-30 ans). Dans la première descente boueuse, je prends les devants sachant qu’Olivier Galli ne descend pas très bien. Je me retourne en bas de la descente et comme prévu Simon est là, Olivier a déjà perdu du terrain. Il rentrera dans la montée suivante, probablement au prix d’un gros effort qu’il paiera un peu plus loin.
Le duo de tête est maintenant formé, et sauf défaillance le scratch se jouera donc entre Simon et moi.
Nous passerons plus de deux tours ensemble sur les quatre que comptent la course, et comme il y a trois semaines j’essaie de me convaincre que j’ai ma chance tout en ayant cette impression que Simon est un peu plus à l’aise en bosse. On a d’ailleurs l’occasion de discuter un peu en tête de course, et Simon me dit qu’il est d’ici et qu’il a participé au tracé du circuit lorsque cette course a été organisé pour la première fois, je comprends ainsi mieux pourquoi j’étais limite de me faire lacher dans la longue descente à la fin du premier tour !
 
En VTT, les impressions mentent rarement, et dans le 3ème tour Simon accélère en bosse et je ne pourrai que le regarder s’éloigner car je sais qu’à ce moment là de la course si je tente de suivre à tout prix je risque de coincer peu de temps après et de perdre ma victoire en senior qui reste quand même l’objectif premier. Je mets donc pour la deuxième fois en trois semaines mon ego de coté et me bats à partir de ce moment là pour garder ma deuxième place au scratch qui correspond  dans le cas présent au titre de champion de Bourgogne senior. N’étant pas informé des écarts avec mes poursuivants, je finirai la course à bloc, l’écart avec Simon se stabilisera juste au dessus de la minute et je ne verrai finalement personne revenir de l’arrière.
 
Je passe la ligne d’arrivée, félicite Simon, puis quelques minutes passent et il n’y a toujours pas de troisième sur la ligne. Je redescends donc vers le village pour faire une petite décontraction sur route, et à ce moment là enfin arrivent ensemble Olivier Galli (2ème espoir) et Jean-Emmanuel Christol (2ème senior). Si j’avais su que nous avions une telle avance, je ne me serai sûrement pas fait si mal pendant le dernier tour !!! Il valait donc peut-être mieux que je n’ai pas cette info, cela m’a ainsi obligé à repousser un peu mes limites (bonne préparation en vue des courses à venir).
 
Une décontraction et une douche bien appréciée plus tard, c’est l’heure de la remise des récompenses et… maillots !!! Il aura fallu que j’attende d’être senior pour être champion régional pour la première fois (mieux vaut tard que jamais), et même si l’émotion n’a rien à voir avec celle vécue à Naoussa, je suis quand même très content au moment d’enfiler ce maillot. Il est accompagné d’une bouteille de vin locale. Un maillot de champion, une bouteille de vin : que demander de plus ?
 
Juste avant moi, Jean-Mi à lui aussi reçu son maillot de champion : un grand Bravo à lui.
Bruno finit lui 4ème en Master 1 (30-40 ans).
 
Pour son premier déplacement sur une course VTT, Patrick ne doit pas être déçu, le club repart avec deux maillots, et Mélodie est revenue entière d’un tour de circuit que je qualifierai d’ultra technique pour une jeune fille n’ayant jamais vraiment pratiqué le VTT.
 
Il est temps de reprendre la route, et mine de rien cette remise de récompenses se sera pas mal éternisée et je n’arriverai chez moi affamé qu’à 21h45.
 
Maintenant que cette course très importante pour le club est passée, mes yeux sont déjà tournées vers la seconde manche de la coupe du Monde marathon au Canada : cet objectif est ancré dans mon esprit depuis que j’ai passé la ligne d’arrivée en Grèce et je compte bien faire durer ce rêve "mondial" encore un peu plus longtemps.
 
Rendez-vous en début de semaine prochaine pour un bref compte-rendu de ma première course "préparation Canada" à Coignières dans les Yvelines.
 
Pyf
 
Annexe : Ci-dessous les 10 premiers du scratch de ce championnat de Bourgogne
 
1 – Simon Raymon en 2:09:53  –> vainqueur espoir et scratch
2 – Pierre-Yves Facomprez en 2:11:14 –> vainqueur senior
3 – Olivier Galli en 2:17:09 –> 2ème espoir
4 – Jean-Emmanuel Christol 2:17:20 –> 2ème senior
5 – Pierre Jarlot en 2:23:15 –> 3ème senior
6 – Jean-François Bossler en 2:25:45 –> 4ème senior
7 – Baptiste Minet en 2:29:30 –> 5ème senior
8 – Luc Lutsen en 2:29:45 –> 3ème espoir
9 – Sébastien Dupasquier en 2:29:47 –> 4ème espoir

10 – Mickaël Gautheret en 2:32:14 –> 6ème senior
Cet article a été publié dans Récits de courses. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s