Roc d’Azur Marathon, ou comment finir en beauté !

A croire qu’il fallait attendre le dernier marathon de la saison pour enfin réaliser la course parfaite.
 
Bien qu’il n’y est pas grand chose à redire, voici la course en quelques mots.
Ca commence par un très bon départ qui m’amènera dans les cinq premiers au début de la première bosse. Il m’a fallu ce très bon départ pour m’apercevoir que les Simoni, Sauser et autre Dietsch n’étaient pas dans le wagon que je pouvais me permettre de prendre. La raison fut donc plus forte que l’euphorie et je me suis donc relevé pour ensuite gérer parfaitement ma course dans commettre de grosses erreurs.
Je finis 17ème et 5ème français en ayant bien l’impression d’avoir réalisé la course référence qu’il faudra que je garde en tête pour passer l’hiver. Le Roc d’Azur est en effet le seul marathon que j’ai parcourru sans moments creux malgrè un départ plus rapide que de raison !
 
Hormis la course, le Roc d’Azur fut l’occasion d’un sympathique week-end en bord de mer avec Fred, Fab et bien entendu ma Caro. Un grand merci Fab pour l’accueil dans l’appart avec vue sur la mer !!!
Cet article a été publié dans Récits de courses. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s