Un Xterra Maui à l’image de ma saison

Quoi de mieux qu’un voyage à l’autre bout du monde pour conclure la saison et tenter de gommer le gros raté de l’an dernier (grosse chute puis crevaison et une place bien loin de mes espérances). C’est d’autant plus excitant que pour la première fois en trois ans Caroline est là cette année et que nous pouvons prendre quelques jours après la course sur place pour visiter.

Depuis le Xterra Suisse début septembre, j’ai tenté de redevenir vététiste après une saison durant laquelle je souhaitais me tester sur des moyennes à longue distance (plusieurs Half Ironman + longue distance de l’Alpe d’Huez). Je m’étais donc donné 6-7 semaines pour tenter de retrouver du rythme VTT, la technique n’étant pas réellement le problème, surtout pour du Xterra. Une coupe de Bourgogne VTT au programme aurait pu me rassurer le 23 septembre, j’étais en bonne position pour la gagne peu avant la mi-course mais deux crevaisons successives d’abord à l’avant puis à l’arrière un tour plus tard en ont décidé autrement. Je participais ensuite au duathlon du Bois de la Brosse à coté de la maison le samedi 6 octobre et cela m’a conforté dans deux évidences : primo c’est tout de suite plus facile quand il n’y a pas de natation et secondo je suis plus à l’aise cette année sur mon vélo de chrono que sur mon VTT. A partir de là, il restait le Roc d’Azur pour se remettre au tout terrain, d’abord sur le Tri Roc avec une 5ème place encourageante (juste derrière Nico Lebrun) et la satisfaction d’avoir bien nagé et bien couru, par contre le VTT sans être mauvais ne me procure toujours pas les sensations que j’attends. Dernière belle séance VTT le dimanche sur le Roc d’Azur; je rentre tout juste dans le top 100 après être parti dernière ligne de la première vague. Je n’ai pris aucun risque, la séance qualitative est faite mais encore une fois pas de signe encourageant concernant un possible retour à mon vrai niveau VTT avant Maui.

Sans être défaitiste je me doute que ça sera trop juste pour Maui , d’autant que nous n’arriverons sur place que le mercredi soir tard avant la course du dimanche et que je ne pourrai donc pas compter sur une grosse récupération pour aller chercher le « punch » qu’il me manque en ce moment.

Une fois à Maui nous effectuons avec Caro une demi-reco VTT, un peu de natation en mer et pas de reco CAP (c’est trop tard pour faire un parcours aussi exigeant). Une alerte Tsunami vient animer un peu la veille de la course mais nous faisons partie des chanceux qui n’ont pas été évacués dans la nuit du samedi au dimanche. L’océan sera par contre bien agité pour la partie natation.

Nous voilà donc dimanche matin au départ de la course, d’année en année le nombre de compétiteurs augmente et pour la partie qui m’intéresse le plateau professionnel est de plus en plus dense. Idem pour notre copine Marion « Bubu » Lorblanchet du coté des pros féminines.

La natation s’effectue sur un parcours en forme de M, une fois le départ donné j’effectue une première ligne droite vraiment satisfaisante pour moi, bonne gestion du fort courant et des vagues et j’arrive à la première bouée avec plein d’autres pros alors que je m’attendais à arriver tout seul. Cool.

La bonne natation va malheureusement être compromise quelques coups de bras après le demi-tour à la bouée, un énorme poisson me passe juste sous le ventre. Là, la priorité passe de « nager vite  » à « mode survie ». De manière imagée voilà ce qu’il s’est à priori passé :

Je dis à priori car je ne suis pas le seul à avoir eu le doute (je ne crois vraiment pas avoir vu une tête de dauphin) et même l’organisation Xterra laisse planer le doute après que d’autres pros aient remonté l’info de leurs « visions sous-marines ». Ce qui est sur c’est que des dauphins ont été vus et filmés à la première bouée, donc soit nous avons vu un des dauphins soit nous avons vu autre chose, mais mieux vaut ne pas y penser.

S’il y a une chose dont je suis sur, c’est du résultat, j’ai perdu ma concentration, j’ai commencé à nager dans la mauvaise direction et à me laisser emporter par le courant et j’ai donc nagé un triste 27mn qui ne reflète vraiment pas les progrès que j’ai fait en natation avant ce championnat.

Me voilà donc hors de l’eau noyé dans la masse (une bonne partie des coureurs en groupes d’âge partis 1mn après les « pros » m’ont dépassé pendant ma dérive) et donc forcé à cette remontée VTT que je n’ai pas eu à faire cette année sur les Xterra puisque j’y avais plutôt bien nagé. Dès la première montée, je sens bien que je suis à mon niveau VTT du moment, mais le miracle n’aura pas lieu. Je vais avoir les jambes pour rouler au train mais rien de transcendant. Je ne peux par ailleurs m’empêcher de penser à la chute et la crevaison de l’an dernier et du coup je me donne une bonne marge de sécurité en descente, je sais que ma valeur sure cette année c’est la course à pieds et j’ai juste envie de poser le VTT sans encombre. Je remonte les filles et encourage Bubu, mais quand je reviens ensuite sur les filles devant Bubu je me rends bien compte que ça va être dure pour elle également, le niveau des deux premières (Patterson et Riveros) est juste impressionnant. Je pose le vélo un peu loin compte tenu de la natation catastrophique (175ème temps) et du VTT juste passable (22ème temps) et comme prévu la CAP se passe bien (15ème temps). Je remonte encore quelques places pour finalement « échouer » (si l’on peut dire) à la 26ème place pro.

La question peut se poser de savoir si je ne serais pas mieux en groupe d’âge… avec mon temps j’aurais de nouveau gagné en 25-29 ans comme en 2010 et j’aurais le meilleur temps à pieds de tous les amateurs. Mais ceux qui me connaissent le savent, j’ai beau ne pas être pro, j’aime aller de l’avant et j’ai déjà touché au titre amateur une fois alors autant insister auprès des pros. Plutôt que de me tourner vers la facilité en retournant en groupes d’âge ou en allant voir des horizons dans lesquels je n’ai pas de repère (sans repère, on est jamais déçu), je vais insister une année en Xterra, rouler un peu moins en vélo de chrono et surtout prendre le départ de compétitions VTT.

J’avais besoin de ce championnat du monde pour dessiner le profil de ma saison 2013 et bizarrement j’étais persuadé que si le résultat n’étais pas satisfaisant j’aurais tendance à m’orienter sur 70.3 et Ironman en 2013. Le résultat ne fut pas satisfaisant et pourtant il n’a fait que me relancer sur le Xterra pour une saison supplémentaire. RDV l’an prochain donc et ce sera sans compromis, les objectifs principaux seront sur Xterra et la préparation se fera autour d’eux.

Bon et assez parlé de moi, quel gouja je fais. Caro a fini 6ème en groupe d’âge 30-34 pour son premier Maui. C’est juste extra et elle aussi est très motivée pour l’an prochain, ça aussi ça m’a aidé à repartir sur Xterra. Nous allons retourner faire des courses VTT ensemble comme au bon vieux temps… et des Xterra bien sur, ça va être super🙂 .

En attendant, nous profitons de nos deux derniers jours à Maui, ce voyage faisait aussi office de voyage de noces. Donc il ne pouvait être qu’un bon souvenir quelque soit le résultat.

Saison Xterra fini, seulement 3 (+ le Tri Roc) pour moi cette année, mais beaucoup de plaisir comme toujours. Encore un peu de sport les deux prochaines semaines avant la grosse coupure. Bon hiver à tous, qu’il soit en cyclo-cross, course à pieds ou au coin du feu et à bientôt.

Pyf

Résultats Maui

Vidéo Maui

Cet article a été publié dans Récits de courses. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s