Une belle virée en montagne pour se REMETTRE du beaume au coeur… et d’une clavicule cassée

Un mois de silence post 70.3 UK et beaucoup (trop) de choses à raconter d’un coup.

Alors il va falloir abréger le « pas drôle » pour vite en venir à des choses plus fun !

Nous en sommes donc restés au 70.3 UK que j’ai terminé mais dont je n’arrivais pas à récupérer les jours / semaines suivant(e)s. Je commençais à payer fin juin un début de saison qui m’avait conduit sur la Cape Epic en mars, sur trois half-ironman entre mi-mai et mi-juin et au milieu de tout ça un CD et un duathlon. Il était temps de couper, j’en étais bien conscient et il était de toute façon impossible de passer à coté tant il m’était impossible de m’entraîner (à 6-7h par semaine en ayant l’impression de ne rien pouvoir faire de plus le signal était plutôt clair). Le souci c’est que je m’étais engagé à participer au Xterra Suisse et au Xterra France qui seraient sans doute les deux seuls Xterra à mon programme cette année. Je suis donc allé en Suisse 13 jours après l’Angleterre, sans conviction et même le format duathlon qui aurait du m’avantager en raison des conditions météo catastrophiques ne m’a pas permis de tirer mon épingle du jeu : 14ème scratch et 12ème « Pro ». Je ne m’attendais pas à mieux, je me serais juste bien passé de la grosse gamelle sur la fin de la CAP, une main endolorie et un bon hématome au tibia… première alerte. Entre le bobo à la main et la forme qui ne pouvait pas revenir une semaine après la Suisse pour la France j’ai longuement hésité à faire le déplacement à Xonrupt. Finalement des raisons futiles (surtout quand je vois les conséquences à posteriori) ont fait pencher la balance pour m’y rendre quand même : l’hôtel était payé et plus remboursable, j’ai un immense respect pour les organisateurs de cette course qui se donnent un mal de chien, un bon ami participait à son premier Xterra et le beau temps était au programme alors que je n’avais vu ce Xterra que sous la pluie depuis deux ans.

JE SUIS VENU, J’AI VU, J’AI PERDU😉

Deux petites photos quand même, je suis bon joueur !

sportograf-40384362

sportograf-40386690

Je n’avais pourtant aucune pression au départ, j’avais même décidé pour le fun de participer avec mon nouveau casque CASCO Speed Airo avec sa visière (je vous reparlerai de CASCO d’ici peu😉 ). Bonne natation, VTT très fun et chute en partant à pieds (oui oui, encore !!!), la chute la plus ridicule que j’ai jamais prise en course et pourtant elle entraînera mon premier abandon depuis que je fais du tri : clavicule droite cassée.

C’est « marrant », cette clavicule a recassé exactement au même endroit que lorsque j’étais junior, cela fait maintenant 12 ans (et oui le temps passe…). Comme il faut varier les plaisirs quand même, j’avais perdu 1cm sur mon épaule droite en 2001 avec une fracture en « chevauchement », ce coup là on dirait que j’ai tenté de réparer le mal fait précédemment, les deux morceaux s’écartent.

comparatif_fractures_clavicule_droite

J’ai pu faire une fausse joie à Caro : « chérie chérie j’ai gagné 1cm……………………………. sur mon épaule droite !!! »😉

Trêve de plaisanteries, voilà donc un été sportif ruiné, mais pas de quoi s’effondrer non plus, beaucoup de boulot au bureau (j’y étais le lundi matin après la fracture du dimanche après-midi) et des vacances de prévues à l’Alpe d’Huez puisque nous devions combiner le superbe triathlon de l’Alpe et les vacances, du coup nous nous en sommes tenus aux vacances.

J’ai pu remonter un peu sur le vélo à la montagne, en VTT pour le confort et sur la route bien entendu.

Notre séjour s’est fini par une superbe balade que je vous recommande ! Matériel indispensable : 1) une lampe de poche, frontale ou autre, un lampe quoi, 2) à boire, 3) un appareil photo (un téléphone ça fonctionne aussi, 4) des pneus costauds ou un VTT.

Départ Bourg d’Oisans, montée vers Villard Notre Dame (9km), c’est là que la lampe sera utile, plusieurs tunnels non éclairés dont un qui ne passe vraiment pas sans lampe. Montée difficile et quelques vues qui valent le détour dans cette montée :

DSC_0364

Juste en dessous du village

DSC_0365

L’intérêt du VTT ou des pneus costauds c’est qu’il est ensuite possible de rejoindre Villard Reymond via le Col du Solude… à priori c’est à nos risques et périls par contre😉

DSC_0371

On se retrouve ensuite sur un(e) route/chemin, superbe vue sur Le Bourg d’Oisans, la montée vers l’Alpe d’Huez, la station et même le Pic Blanc au dessus. Ca passe en vélo de route mais attention aux crevaisons et bien entendu faut y aller mollo sur les gravillons car il y a comme un vide à proximité…

DSC_0376

Et nous voilà au Col du Solude…

DSC_0377

…suffit ensuite de plonger sur Villard Reymond, de rejoindre Bourg d’Oisans par la descente du Col d’Ornon et de s’attaquer à la montée de l’Alpe d’Huez.

Là histoire de me défouler un peu, j’ai tenté tant bien que mal d’améliorer le record familial de la montée que Caro détient en 53mn15, pas faute d’avoir sué mais j’ai lamentablement échoué, Caro conserve le record et moi en plus de 54mn je m’incline !!! A ma décharge j’étais en VTT, avec des pneus cramponnés Rocket Ron Snakeskin en 2.25 et 3 semaines après la fracture de la clavicule je ne peux pas rester longtemps en danseuse… plein d’excuses… je suis mauvais joueur. Faut surtout dire que le chrono de Caro datant de 2008 est très très bon ! Faudra revenir l’an prochain et recommencer😉 .

Carte et courbes de la balade

Voilà, la suite des événements c’est un peu de vacances à Nevers en espérant que les deux morceaux vont se recoller au plus vite. Après si tout va bien je reprendrai l’entraînement plus sérieusement, je suis curieux de voir ce que cela va donner quand je pourrai retourner dans l’eau après 6 ? 8 ? 10 ? semaines sans nager. Déjà que je ne suis pas doué quand je m’entraîne alors là je n’ose pas imaginer ! Le but n’est pas de reprendre la compétition le plus vite possible… je vais plutôt tenter de me reconstruire une condition physique pour me lancer un objectif de fin de saison : finir mon premier Ironman. Les Ironman tards dans la saison se déroulent outre Atlantique, il faudra donc envisager de mettre le vélo dans l’avion une dernière fois pour cette saison… nous en reparlerons.

Comme souvent, j’ai été un peu long, désolé… pendant que je travaille à me remettre sur de bons rails, je vous souhaite un bon été sportif, profitez bien du soleil que l’on a si longtemps attendu cette année.

A bientôt,

Pyf

Cet article a été publié dans Récits de courses. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s