En mai je fais ce qu’il me plait, triathlon M de Cepoy c’est déjà fait ;-)

Ouf et GlaGlaGla voilà ce que tout bon triathlète se dit quand est venu le temps de se remettre à l’eau pour le premier triathlon de la saison.

Le « Ouf » c’est parce que l’hiver paraît long à s’entraîner en piscine en attendant que les plans d’eau ne se réchauffent et que la saison de triathlon ne puisse commencer (à moins d’aller dans l’hémisphère sud ou au minimum plus au sud…), le « GlaGlaGla » c’est quand vous enfilez pour la première une combi en six mois et que vous entrez dans l’eau début mai à Cepoy (agglomération de Montargis – Loiret) et que l’eau doit être à 13-14°. Bon le vendredi on l’annonçait à 10°, le jour de la course à 16°… si je m’en tiens à ce que m’ont dit mes doigts de pieds je pense que c’était plutôt 13-14°.

J’étais déjà présent l’an dernier à Cepoy : j’étais venu, j’avais vu mais je n’avais pas vaincu… troisième d’une course dans laquelle en dépit du meilleur temps vélo je n’avais jamais réussi à combler complètement mon retard post-natation ! Un problème récurrent pour moi sur distance M (1,5km / 40km / 10km) dès que le niveau est un peu relevé, mes progrès en natation me permettent de sortir entre 3 et 4mn des premiers de l’eau mais pas mieux, ensuite les distances vélo et CAP qui suivent ne sont pas suffisantes pour espérer refaire complètement ce retard.

Cette année Cepoy a fait le plein de participants avec 550 inscrits sur la distance reine du week-end, c’est mérité car l’organisation est impeccable et les parcours agréables. Je suis très réaliste et m’attends à revivre un remake de l’an passé, d’autant que mon collègue d’entraînement Anthony Pannier est présent et qu’il est bien meilleur nageur que moi, nos niveaux sur les deux autres disciplines sont trop proches pour que le handicap natation soit rattrapable. Donc sans partir complètement battu je sais que c’est plus la deuxième place que je viens jouer plutôt que la première, pour une ou deux bonnes bagarres avec Anthony il faudrait que l’on se retrouve sur Half à d’autres occasions (petite chance pour moi de reprendre du temps perdu en nat en CAP)😉 .

Du coup avant même de vous parler de la course, je vous ai déjà tout dit puisque qu’elle va se dérouler exactement comme prévue ! Je sors de l’eau à 3mn40 du groupe de 6 qui est devant, aux alentours de la 20ème place, je remonte au contact du 2nd en vélo que je reprends  à 3km de la fin mais décide de ne pas doubler pour souffler quelque peu avant la CAP, 2ème temps vélo (1s de mieux que François Simon l’ancien champion de France et maillot jaune du tour… un bon repère puisque nous avions déjà fait le même temps au duathlon de Sézanne !), je prends la deuxième place dès le début de la CAP mais Anthony est 3mn devant ce qui signifie que je ne lui ai repris « que » 30s en vélo… ce qui n’est pas mal en soit vu comme il est costaud en vélo mais je sais que reprendre 3mn en 10km de CAP n’est pas jouable, du coup je décide de courir au train sans plus et mis à part un mini point de coté dans le premier kilomètre (passage du vélo à la CAP) le reste me semble vraiment facile. Le plus marrant c’est que sans forcer je fais le meilleur temps CAP du jour, ça fait toujours plaisir. 20ème temps natation / 2nd temps vélo / 1er temps à pieds, ce n’est pas un tiercé gagnant, mais un tiercé qui fait finir second.

Photos de la course : cliquez ici / Résultats : cliquez ici / Courbe vélo : cliquez ici / Courbe CAP : cliquez ici.

Photo du vélo qui roule tout seul ci-dessous🙂, cliquez dessus pour l’agrandir.

20140504_look_596_pyf_post_cepoy

Ah oui j’oubliais, une semaine plus tôt, le 27 avril, j’avais gagné le championnat de la Nièvre du 10km à Sermoise. Tout seul dans le vent je cours en 33mn24s, chrono un peu décevant mais ni la forme ni les conditions n’étaient au rendez-vous, c’est mon nouveau record sur 10km quand même😉 . Photo de la course : cliquez ici / Résultats : cliquez ici.

Et pour finir, le pourquoi du titre de cet article quand même : cette année je me suis moins engagé auprès de partenaires, clubs, etc. à faire telle ou telle épreuve. Le but c’était d’être un peu plus à la maison pour pleins de bonnes raisons et surtout de me déplacer sur des courses que j’avais vraiment très envie de faire. En mai-juin l’an dernier, j’avais fait deux superbes 70.3 (Majorque et Angleterre) au milieu desquelles j’avais intercalé un peu à la dernière minute le 10km des foulées de Nevers à domicile et le triathlon international d’Obernai distance L. J’avais un niveau moyen sur ces deux épreuves (pas récupéré de Majorque à Nevers et en préparation pour l’Angleterre à Obernai), donc cette année j’ai eu envie de retourner sur ces épreuves pour essayer d’y donner mon maximum sans arrière pensées. Je ne serai donc pas avec mes amis du tout-terrain ce week-end pour le championnat de France cross-tri à Saint-Bonnet de Tronçais, par contre vendredi 23 j’essaierai d’aller chercher un nouveau record sur 10km aux foulées de Nevers, puis dimanche 1er juin je ferai de mon mieux à Obernai où un gros plateau est annoncé. Pas impossible que dimanche 25 je tente le M d’Autun, c’est un peu ambitieux moins de 48h après le 10km donc j’hésite encore mais très tentant puisque le parcours vélo est vallonné et que la course est à proximité de la maison (1h30 de route seulement)…

Voilà vous savez-tout, prochaines news après les foulées de Nevers ou si je suis trop fainéant après Obernai😉. A bientôt !

Cet article a été publié dans Récits de courses. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s