Ironman Nice, j-1, retour sur la prépa !

Chose promise, chose due, me voici en mode récup à Nice à quelques heures de la course, l’occasion de revenir sur ma préparation, ça en intéressera certains mais je le fais aussi très égoïstement puisque ce petit retour en arrière sur le travail effectué est un bon moyen de se rassurer à quelques heure du coup de canon🙂 !

Ce n’est plus vraiment un scoop, 2016 sera ma dernière saison de triathlon, Emmy attend l’arrivée de son petit frère ou sa petite soeur pour novembre et ça semble une assez bonne occasion de revenir à du mono-sport avec un entraînement par jour, ça sera vraisemblablement la CAP, je n’exclue pas de prendre dans les prochaines années le départ du M de Nevers mais je m’en tiendrai à ça. Avant de quitter le longue distance j’ai deux petits objectifs qui me tiennent à coeur à remplir : un Ironman en moins de 9h et un marathon sur Ironman en moins de 3h. La double participation Nice-Vichy me donne potentiellement deux chances pour le marathon et une pour le « sub 9 » (je n’ai pas le niveau requis pour faire Nice en moins de 9h).

J’ai donc orienté ma préparation pour tendre vers ces objectifs, et en regardant un peu mes années précédentes, ce qui a fonctionné, ce qui n’a pas fonctionné, voir parfois ce qui m’a amené en forme très vite pour complètement exploser à peu près aussi vite (le meilleur exemple restant mai-juin 2014), je suis parti sur les grandes lignes suivantes :

  1. très peu de compétitions, c’était le meilleur moyen de passer le max de temps à la maison avec la famille (essayer d’être un bon père et un bon mari avant d’être un bon triathlète) tout en m’entraînant, pas de fatigue liée aux déplacements courses, etc. Bref par rapport à la vie bien chargée que nous avons c’était le bon choix. Il n’y a eu en tout et pour tout depuis janvier qu’un cross de 7km et le 70.3 d’Aix en Provence au programme.
  2. tenter de progresser en nat, ça partait d’un bon sentiment mais ça ne s’est pas vraiment réalisé et à Nice je m’attends même à un temps « cata » en nat, c’est le seul couac de ma prépa, j’y reviendrai.
  3. en vélo faire un peu comme les autres années, pas eu de grosses modifs dans ma prépa à ce niveau là.
  4. monter très progressivement mon kilométrage à pieds pour avoir potentiellement un meilleur marathon mais surtout avec moins de casse résiduelle. Je n’ai jamais autant couru, pour les gros mangeurs de kilomètres cela semblera peu 48km ma plus grosse semaine mais pour moi c’est beaucoup.
  5. et pour les utilisateurs de Training Peaks qui comprendront de quoi je parle, je me suis fixé dès le début de la prépa de démarrer Nice à 80 de charge cumulée (CTL) et avec un état de fraîcheur entre +10 et +15. Pour arriver à ça mais pas trop brutalement il fallait vraiment que ma préparation parte de loin pour atteindre cet objectif entraînement très doucement.

Et en pratique c’est donc 259 heures que j’ai effectué sur 23 semaines avant Nice (depuis le 1er janvier) avec pile 50% de vélo. Une moyenne d’11h15 par semaine, nombre de triathlètes font plus, mais dans mon cadre de vie c’est pleinement satisfaisant !

Et donc pour la partie « performance management de Training Peaks » que j’utilise beaucoup voilà ce que ça donne :

je démarrerai bien la course demain à 80,1 en CTL et 13,8 en TSB (fraîcheur) : mission accomplie !

20160604_performance_management_2

20160604_performance_management_1

Voilà pour les maths…

Maintenant du coté des sensations, elles sont bonnes sauf en nat. Je n’ai pas pleins de courses derrière moi pour être 100% rassuré en configuration « avec dossard » mais je me sens prêt pour les deux dernières disciplines, ça tombe bien elle représente à elles deux 8/9 de la journée. Le seul truc qui noircit le tableau c’est une blessure riducule au bras droit contractée en faisant quelques bêtes travaux à la maison deux semaines avant l’Ironman (quelle idée) qui m’a empêchée de nager pendant 11 jours (ouai… je comptais…). J’ai pu reprendre mercredi mais je serai gêné, objectivement je pensais être capable de nager moins d’1h, là 1h05mn sera un bon temps. J’ai un ami qui me dit que chaque fois que je suis prêt il m’arrive une tuile… ça m’embête de lui donner raison mais là je suis forcer de m’incliner😉 !

La gestion de course : j’ai le plus beau vélo du parc… comment ça je ne suis pas objectif ???😉 . Donc pas d’excuse de ce coté là. Et j’ai tenté d’apprendre de mes erreurs d’Ironman Arizona 2013 et d’écouter les bons conseils de mon ami expert Ironman Denis Chevrot (bonne chance à lui demain sur le 70.3 Kraigchau !) avec qui nous échangeons énormément. Je ne mange que du riz ou presque depuis hier, c’était son principal conseil, pas vrai Denis ? Et l’Ironman précédent devrait m’aider à gérer le pendant : manger salé à pieds, éviter les boissons énergétiques que je ne connais pas aux ravitaillements, etc. Bref trop de précautions valent mieux que pas assez alors je tente de maîtriser tout ce qui et maîtrisable, pour le reste tous les voyants sont au vert, une fois sorti de l’eau ça peut donc très bien se passer… ou pas… c’est aussi ça l’Ironman🙂 !

Dernière chose qui pourrait ajouter un peu de piment : de la pluie prévue dans les hauteurs pendant le parcours vélo, des manchettes à prévoir peut-être pour demain !

Aller temps de filer faire une petite sieste, car la nuit prochaine sera forcément courte.

Le lien pour suivre ma course est ici. Et vous pourrez bien sûr suivre de manière plus générale  les 2800 courageux athlètes sur le même site. J’en profite pour encourager mes collègues de LOOK et tous les autres copains sur la course !

Ah et je me dois de finir avec une belle photo de mon vélo, je ne vois pas meilleure conclusion. RDV demain aprem sur la ligne, soyez assurés que je ferai mon max pour la rallier !

Bon week-end à toutes et à tous, (s)portez-vous bien,

Pyf

Ps : je n’avais pas encore mis le lien, mais merci à Trimes pour la sympathique interview, je crois que je vais en faire ma « bio » puisque je n’ai jamais pris la peine de la terminer… TRIMES.ORG .

20160603_796_im_nice

Cet article a été publié dans Récits de courses. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Ironman Nice, j-1, retour sur la prépa !

  1. Bonne course pour demain.

  2. Tom dit :

    le marathon en moins de 3h à Nice, ca c’est fait. Bravo ! Ne reste plus que le sub9 pour Vichy et la check list sera complète🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s